1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Pierre Fanlac : quand les lettres dansent comme des étoiles

DSC 7152En quittant Périgueux, les éditions de Pierre Fanlac ferment une page de la vie culturelle. La maison familiale fut durant un demi siècle, un lieu où foisonnaient, façon Maupassant ou Chardonne, les esprits de cette belle province que le poète érigea en chef-d’oeuvre avec une constante et romantique passion.

Lire la suite...

Francs-maçons en Périgord

FM2017 COUV 01 01Réalisé par un collectif de 24 auteurs, Francs-maçons et profanes, l’ouvrage Francs-maçons en Périgord dévoile des visages et des paysages souvent méconnus qui apportent des éclairages sur l’engagement maçonnique.

Lire la suite...

Christophe Habas : « Vos âneries suffisent ! »

DSC 5131Le Grand Maître du Grand Orient de France, Christophe Habas, était l'invité du campus Périgord de Périgueux, pour une conférence publique sur la radicalisation et la laïcité. A l’opposé des meetings spectacles et des éléments de langage, il a cherché à éclairer sur une société atomisée. Ambiance et décryptage en marge des populismes et de l'information en continue.

 

Lire la suite...

Appelez-moi Jackie

VSM 01 copieAvec « Appelez-moi Jackie » la confrontation entre Virginie Simon-Malard et Jackie Kennedy relève de l’adulation de la première pour la seconde. Cet essai autobiographique post-mortem par le cœur d’une bachelette sur une phrynée audacieuse alimenterait Freud davantage que les historiens.

 

Lire la suite...

Lysiane Labrot : à l’école de la vie

LL 02 02 Issue d’une famille de résistants et militants communistes, Lysiane Labrot, ancienne élue à la mairie de Boulazac, est une femme engagée, pétillante et volontaire. Du club des jeunes qu’elle a créé à celui des aînés qu’elle anime. Toute une existence qui s'enracine dans une époque où le Parti communiste français se voulait l'avant-garde du progrès.

Lire la suite...

Les gazouilladesde Pascal Serre

Salon du Livre gourmand : maladresse ou mépris ?

Affiche2018Le superbe catalogue du dernier Salon du livre gourmand démontre parfaitement combien il y a les vedettes de la grande littérature nécessairement parisienne et les supplétifs de la littérature rurale. Alors que les « médiatiques » bénéficient d’une belle présentation, les auteurs Périgordins sont mentionnés à la page 180, dernière page, ridicule enclos intitulé : «  éditions à compte d’auteur ».  

Lire la suite...

Mes bonnes adresses

AGEMA

IMPRIMERIE-FANLAC